•  

    Soins visage et corps

    15 mauvaises habitudes beauté à oublier maintenant

    Par Elisabeth Sall

    Du démaquillage aux manucures en passant par l'épilation, on a toutes des petites manies qui sans qu'on le sache sont très très mauvaises sur le long terme. Grazia a listé ces petites habitudes à supprimer de notre routine beauté. Et ça se passe maintenant !

    15 mauvaises habitudes beauté à oublier maintenant © KCS Presse

     

    1) Ne pas se démaquiller

    C’est la base de la base de la beauté, pourtant nombreuses sont celles qui zappent encore cette étape. Fatigue, flemme, voire même envie de se réveiller plus ou moins belle (quand on ne dors pas seule …), aucune excuse entendue n'est valable !

     Comme on l’expliquait ici, le fait de ne pas se démaquiller est la pire chose que l’on puisse faire pour ruiner sa peau.

     Pour se motiver : une nuit sans démaquillage = 14 jours de vieillissement de la peau! Alors, ça fait réfléchir ?

     

    2) Abuser du nettoyage et des gommages

    Si le démaquillage est primordial, le nettoyage de la peau ne doit pas être excessif.

    Laver son visage une fois par jour est largement suffisant.

     Pourquoi ? Tout simplement car la peau du visage est extrêmement fragile et l’eau qui est gorgée de calcaire représente déjà une agression importante.

    De même, on évite de faire des gommages « scrubs » à outrance car la forte teneur en minéraux excite la glande sébacée et assèche considérablement l’épiderme.

     

    3) Se laver les cheveux tous les jours

    Celles qui lavent leur crinière quotidiennement n’ont surement pas entendu parler du «  No Poo ».

     Ce phénomène tout droit venu des USA consiste à bannir le shampoing de la salle de bain et donc de se laver les cheveux à l’eau claire ou avec un peu de bicarbonate de soude. Cette méthode aurait des effets bénéfiques sur la texture et l’éclat des cheveux.  Effet de mode ou réalité, il est cependant vrai qu’il ne faut pas se laver les cheveux tous les jours mais 1 à 2 fois par semaine pour leur laisser le temps de se régénérer naturellement sans contact avec l’eau ou avec des produits chimiques.

    Autre mauvaise habitude capillaire à bannir immédiatement : se brosser les cheveux quand ils sont mouillés. On les démêle avec les doigts pendant la pose de l’après-shampoing puis on attend qu’il soit sec pour les brosser. On évite ainsi de les casser car ils sont plus fragiles quand ils sont humides.

     

    4) Ne pas hydrater sa peau

    Indispensable à la bonne santé de notre peau : l’hydratation via une lotion, un lait ou encore une BB ou CC Crème. Appliquer une crème hydratante après la douche permet non seulement de nourrir l’épiderme mais aussi de le protéger contre la poussière, le froid, les couches de maquillage et toutes les agressions quotidiennes.

     On privilégie une crème hydratante enrichie en beurre de karité ou en huile d’amande douce pour préserver la souplesse de la peau.

     

    5) Mettre du vernis sans base

    Comme pour le visage, l’ongle se doit d’être protégé avant la pose du vernis. En plus de protéger la surface de l’ongle la base permet de mieux faire tenir le vernis.

     Contrairement à tout ce qu’on pourrait croire, il n’y a pas méthode précise concernant la pose, il faut poser verticalement de bas en haut, utiliser un seul des côtés du pinceau  et penser à retirer le trop plein de vernis sur le pinceau en tournant  l'embout plastique avec les poils au bout au niveau du goulot pour éviter qu'une goutte coule tout le long pendant la pose.

     Enfin, on termine par la pose d’un top coat qui prolonge la durée de vie de la manucure et évite les écailles au bout de 2 jours.

     

    6) Pomper son tube de mascara

    Yeux écarquillés et bouche ouverte (ce vieux réflexe qu'on n'arrive toujours pas à s'expliquer !), concentrée tel Monet devant une toile, on applique une couche de mascara sur nos cils préalablement passés au recourbe-cils. Puis, en passant à l’autre œil, on a tendance a remettre la brosse dans l’étui puis à pomper comme pour gorger la brosse de matière noire. ERREUR FATALE, ce geste, bien que commun à la majorité des femmes est à proscrire de toute urgence. L’effet « pompe » ne fait qu’introduire de l’air à l’intérieur du tube et l’air ne fait que sécher le produit et affecte donc la durée de vie de notre mascara.

     

    7) Ne pas laver ses pinceaux de maquillage

    On y pense presque jamais pourtant les pinceaux de maquillage se doivent d’être lavés régulièrement. En contact avec notre visage, puis avec les autres produits au fond de nos trousses à maquillage, le pinceau est une source de bactéries et peut causer des désagréments comme des petits boutons ou des taches sur le long terme.

     On pense donc à le nettoyer avec un peu de shampoing ou grâce au kit de nettoyage qui existe chez Sephora ou Clinique.

     Autre mauvaise habitude a exclure, proscrire, bannir, interdire : on ne se prête pas le maquillage et on évite les testeurs dans les magasins, rien de tel pour chopper des irritations ou autres conjonctivites.

     

    8) Limer ses ongles en mouvement de va-et-vient

    Dans un premier temps, pour une manucure réussie, on choisit une bonne lime à ongles. On évite absolument les limes à gros grains comme les rouges que l’on trouve dans le commerce car elles sont trop agressives pour les ongles. On privilégie les limes à grain fin ou un modèle émeri (plus épaisse). Si tout le monde à tendance à limer ses ongles en mouvements de va-et-vient, on retient que tout le monde a tort ! L’ongle s’effritera et aura tendance à se dédoubler. On lime de l’extérieur vers l’intérieur et toujours dans un seul sens.

     

     

    9) Trop épiler ses sourcils

    Si les Youtubeuses et les tutoriels de make-up vont bon train sur internet, on a dernièrement constaté cette volonté de vouloir tout dessiner: contour des lèvres, contouring du nez (pour l’affiner), contouring des joues (pour les creuser), mais surtout retraçage des sourcils.  Ok le résultat est bluffant quand c’est bien fait, mais qui dit dessin dit aussi épilation à outrances. Le fait de trop retirer ses sourcils affecte la repousse, les sourcils repoussent n’importe comment et sur une plus grande zone, ou pire ils ne repoussent plus du tout. Pour éviter une telle catastrophe, on va se faire épiler en institut de temps et temps et même si on souhaite dessiner ses sourcils au crayon, on ne les retire pas complètement.

     

     

    10) Abuser de l'anticerne

    Même si cet outil a dernièrement révolutionné notre routine beauté, il n’en demeure pas moins que l’anticerne ne doit pas en soi,  être considéré comme une solution de lutte contre les cernes.

     Une bonne nuit de sommeil, un massage des poches sous les yeux ainsi qu’une bonne hydratation seront vos principaux alliés de lutte.

     Pour un bon usage, on applique le produit toujours au pinceau et on veille à le choisir dans les tons jaunes et frais pour éviter l’effet poudre plâtre ou clown.

     

    11) Abuser des teintures maison

    Tout simplement car rien ne vaut un petit chouchoutage capillaire chez le coiffeur, surtout quand il s’agit de changer de couleur de cheveux. Même si tout est désormais réalisable à la maison de la simple coloration au Tie and Dye, il ne faut pas abuser des DIY et savoir laisser les pros agir pour obtenir de meilleurs résultats et des conseils. 

     Pour les teintures, il faut faire attention à la composition chimique et faire des tests sur une petite partie des cheveux au préalable car certaines peuvent avoir des réactions allergiques.

     

    12) Garder ses produits de maquillage plusieurs années

    Autre chose que l’on ne sait pas forcément : les cosmétiques ont une durée de vie.

    le mascara : maximum 3 mois, le rouge à lèvres : 1 an, la poudre : 1 an, le ond de teint : 1 an, le gloss : maximum 3 mois, les soins pour la peau : 1 an, le vernis à ongles : 1 à 2 ans, les crayons : 1 à 2 ans.

    Passé ces dates, le produit peut être habité par les bactéries et donc source d’irritations. De plus, avec la chaleur, l’humidité et l’air ambiant, le maquillage peut être amené a se détériorer plus vite que prévu . Une odeur ou une texture inhabituelles ? A la poubelle ! Chaque produit affiche une date de péremption avec un grand M qui signifie « mois ».

     

    13) Se raser n'importe comment

    Jambes, aisselles ou maillot, inutile de vous dire que la cire est la meilleure méthode d’épilation car elle est moins agressive malgré ce que l’on pense et surtout elle est plus durable.

    Mais si on n'arrive pas à lâcher son rasoir, on pense toujours au gommage avant et à l'hydratation après le ratissage. Et surtout on utilise de la mousse ou de l'huile à raser.

     Pour un meilleur résultat au niveau des aisselles, on pense à raser en quadrillant la zone et non pas de haut en bas.

     

    14) Dormir sur le côté ou sur le ventre.

    Voici une astuce gratuite pour ralentir l’apparition des rides : dormir sur le dos. Le fait de dormir sur le côté favorise l’apparition des rides sur les joues et le menton.

    Et on préfère des taies en soie pour ne pas se réveiller avec un visage... froissé !

     

     

    15) Sortir sans crème solaire

    Le soleil c’est cool mais on n'oublie pas que les UV sont les pires ennemis de la peau et accélèrent son vieillissement.  Même en hiver, même en ville, on choisit toujours une crème hydratante avec un indice de protection solaire d'au moins

     

     


    3 commentaires
  • Les boissons énergisantes augmentent faiblement les performances sportives, selon les résultats d'une étude espagnoles publiée dans la revue médicale British Journal of Nutrition. En revanche, elles provoquent des insomnies, augmentent la nervosité et la stimulation musculaire.

    Les boissons énergisantes favorisent plus les insomnies que la performance

    Les chercheurs de la Camilo José Cela University et de la Spanish Foundation for Science and Technology (Espagne) ont réalisé une étude de grande ampleur sur 4 ans pour comparer les effets positifs sur la performance et les conséquences négatives sur la santé de la consommation de boissons énergisantes.

    Les scientifiques ont suivi des athlètes (footballeurs, alpinistes, nageurs...) pour mener leur enquête. Avant chaque compétition, ces sportifs buvaient l'équivalent de 3 canettes de boissons énergisantes ou une boisson placebo. Les chercheurs ont évalué la performance physique des sportifs et leur état de santé.

    Plus d'effets négatifs que positifs

    « Les boissons énergisantes augmentent faiblement les performances de 3 à 7%» explique Juan J. Salinero, chercheur et co-auteur de l'étude. «En revanche, tous les sportifs ont déclaré au cours de l'étude avoir des insomnies plus fréquentes, être plus nerveux et être trop longtemps stimulés musculairement après l'effort».

    Les effets sur la performance et la stimulation musculaires et le sommeil sont dus à la caféine que contiennent ces boissons. La concentration de caféine déclarée est de 32 mg pour 100 ml de produit soit, 80 mg par canette de 250 ml.

    Mais, une précédente étude a révélé que ces boissons contenaient trop de caféine. L'équivalent américain de 60 millions de Consommateurs, Consumer Reports, a testé 27 marques de boissons énergisantes, comme Red Bull, Rockstar et Starbucks Double Shot, et a constaté que les quantités de caféine allaient de 6 à 242 milligrammes par portion. Pour comparer, Consumer Reports rappelle qu'une tasse de 236 ml de café en contient environ 100 mg. Et qu'il est recommandé pour la santé de ne pas dépasser les 400 mg de caféine par jour.

    En France, la question de la sécurité des boissons dites « énergisantes » (BDE) est suivie par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) depuis plusieurs années. En 2013, elle a remis un rapport et tiré la sonnette d'alarme quant aux dangers de la consommation de ce type de boissons. « Les principaux symptômes relevés suite à la consommation de boissons dites énergisantes sont essentiellement cardio-vasculaires (95 cas), suivis par les effets psycho-comportementaux (74 cas) et neurologiques (57 cas). Des troubles digestifs, respiratoires, allergiques ou musculaires sont également rapportés mais avec une incidence plus faible » rappelle l'Agence.


    votre commentaire
  • Les boissons énergisantes augmentent faiblement les performances sportives, selon les résultats d'une étude espagnoles publiée dans la revue médicale British Journal of Nutrition. En revanche, elles provoquent des insomnies, augmentent la nervosité et la stimulation musculaire.

    Les boissons énergisantes favorisent plus les insomnies que la performance

    Les chercheurs de la Camilo José Cela University et de la Spanish Foundation for Science and Technology (Espagne) ont réalisé une étude de grande ampleur sur 4 ans pour comparer les effets positifs sur la performance et les conséquences négatives sur la santé de la consommation de boissons énergisantes.

    Les scientifiques ont suivi des athlètes (footballeurs, alpinistes, nageurs...) pour mener leur enquête. Avant chaque compétition, ces sportifs buvaient l'équivalent de 3 canettes de boissons énergisantes ou une boisson placebo. Les chercheurs ont évalué la performance physique des sportifs et leur état de santé.

    Plus d'effets négatifs que positifs

    « Les boissons énergisantes augmentent faiblement les performances de 3 à 7%» explique Juan J. Salinero, chercheur et co-auteur de l'étude. «En revanche, tous les sportifs ont déclaré au cours de l'étude avoir des insomnies plus fréquentes, être plus nerveux et être trop longtemps stimulés musculairement après l'effort».

    Les effets sur la performance et la stimulation musculaires et le sommeil sont dus à la caféine que contiennent ces boissons. La concentration de caféine déclarée est de 32 mg pour 100 ml de produit soit, 80 mg par canette de 250 ml.

    Mais, une précédente étude a révélé que ces boissons contenaient trop de caféine. L'équivalent américain de 60 millions de Consommateurs, Consumer Reports, a testé 27 marques de boissons énergisantes, comme Red Bull, Rockstar et Starbucks Double Shot, et a constaté que les quantités de caféine allaient de 6 à 242 milligrammes par portion. Pour comparer, Consumer Reports rappelle qu'une tasse de 236 ml de café en contient environ 100 mg. Et qu'il est recommandé pour la santé de ne pas dépasser les 400 mg de caféine par jour.

    En France, la question de la sécurité des boissons dites « énergisantes » (BDE) est suivie par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) depuis plusieurs années. En 2013, elle a remis un rapport et tiré la sonnette d'alarme quant aux dangers de la consommation de ce type de boissons. « Les principaux symptômes relevés suite à la consommation de boissons dites énergisantes sont essentiellement cardio-vasculaires (95 cas), suivis par les effets psycho-comportementaux (74 cas) et neurologiques (57 cas). Des troubles digestifs, respiratoires, allergiques ou musculaires sont également rapportés mais avec une incidence plus faible » rappelle l'Agence.


    votre commentaire
  • Les boissons énergisantes augmentent faiblement les performances sportives, selon les résultats d'une étude espagnoles publiée dans la revue médicale British Journal of Nutrition. En revanche, elles provoquent des insomnies, augmentent la nervosité et la stimulation musculaire.

    Les boissons énergisantes favorisent plus les insomnies que la performance

    Les chercheurs de la Camilo José Cela University et de la Spanish Foundation for Science and Technology (Espagne) ont réalisé une étude de grande ampleur sur 4 ans pour comparer les effets positifs sur la performance et les conséquences négatives sur la santé de la consommation de boissons énergisantes.

    Les scientifiques ont suivi des athlètes (footballeurs, alpinistes, nageurs...) pour mener leur enquête. Avant chaque compétition, ces sportifs buvaient l'équivalent de 3 canettes de boissons énergisantes ou une boisson placebo. Les chercheurs ont évalué la performance physique des sportifs et leur état de santé.

    Plus d'effets négatifs que positifs

    « Les boissons énergisantes augmentent faiblement les performances de 3 à 7%» explique Juan J. Salinero, chercheur et co-auteur de l'étude. «En revanche, tous les sportifs ont déclaré au cours de l'étude avoir des insomnies plus fréquentes, être plus nerveux et être trop longtemps stimulés musculairement après l'effort».

    Les effets sur la performance et la stimulation musculaires et le sommeil sont dus à la caféine que contiennent ces boissons. La concentration de caféine déclarée est de 32 mg pour 100 ml de produit soit, 80 mg par canette de 250 ml.

    Mais, une précédente étude a révélé que ces boissons contenaient trop de caféine. L'équivalent américain de 60 millions de Consommateurs, Consumer Reports, a testé 27 marques de boissons énergisantes, comme Red Bull, Rockstar et Starbucks Double Shot, et a constaté que les quantités de caféine allaient de 6 à 242 milligrammes par portion. Pour comparer, Consumer Reports rappelle qu'une tasse de 236 ml de café en contient environ 100 mg. Et qu'il est recommandé pour la santé de ne pas dépasser les 400 mg de caféine par jour.

    En France, la question de la sécurité des boissons dites « énergisantes » (BDE) est suivie par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) depuis plusieurs années. En 2013, elle a remis un rapport et tiré la sonnette d'alarme quant aux dangers de la consommation de ce type de boissons. « Les principaux symptômes relevés suite à la consommation de boissons dites énergisantes sont essentiellement cardio-vasculaires (95 cas), suivis par les effets psycho-comportementaux (74 cas) et neurologiques (57 cas). Des troubles digestifs, respiratoires, allergiques ou musculaires sont également rapportés mais avec une incidence plus faible » rappelle l'Agence.


    votre commentaire
  • Je limite les activités sportives et reste en intérieur !

    Quand il fait 40°C dehors, ce n'est pas le moment pour tenter une randonnée en montagne ou une virée découverte des lieux touristiques du coin ! Au contraire, mieux vaut privilégier les endroits frais jusqu'au soir, pour éviter insolation et coup de chaud. Limite donc les activités sportives en extérieur pendant les heures les plus chaudes, entre 11h et 17h et rafraîchis ton intérieur :

    • Evite d'utiliser le four si ton logement de vacances en est équipé, et préfère les plats froids. Salades de légumes, crudités, bâtonnets de crabe... Rien de tel pour allier l'utile à l'agréable ! Et en plus, c'est rapide à préparer, l'idéal quand on est en vacances !

    • Un petit coup de ventilo : ok, mais contrairement à ce qu'on pense, il ne refroidit pas mais fait seulement circuler l'air ! La façon la plus efficace de l'utiliser est de le placer près d'une fenêtre ouverte le soir pour faire circuler l'air frais.

    • Ferme fenêtres et volets la journée et fais des courants d'air le soir venu.

     

    Je m'hydrate !

    • Pas de limite sur les boissons fraîches toute la journée. Thé glacé, sirop à l'eau, limonades? le tout agrémenté de glaçons à gogo. Bois souvent, même avant que la soif se fasse sentir, pour ne pas te déshydrater.

    • Les glaces et sorbets ne sont pour une fois pas défendus, au contraire. Rien de tel pour se réhydrater ! (surtout grâce aux glaces à l'eau).

    • Rafraîchis tes petons avec des gels rafraîchissants (à base de lavande ou de menthe), et porte des chaussures ouvertes pour ne pas transpirer.

    • Opte pour les brumisateurs. Tu peux d'ailleurs fabriquer toi-même ton brumisateur, pour éviter d'en acheter dans le commerce, en suivant un conseil radin tout simple :

    Pour mieux supporter la chaleur en voiture non climatisée, en vélo sur les longs trajets, en voyage dans les pays chauds, j'ai opté depuis 3 ans maintenant pour le "pchitt-pchitt" manuel (pas de gaz, pas de déchet juste un coup de poignet !). Un vaporisateur trouvé rayon jardinerie [...] que je remplis d'eaupar Tipouett.

    Astuce radine : Trempe tes pieds dans de l'eau tiède avec quelques feuilles de menthe fraîche pendant 15 min pour les rafraîchir.

    Je cours les lieux climatisés

    A défaut de pouvoir flâner dans les rues, c'est le moment de partir à la découverte des musées du coin. Renseigne-toi auprès de l'office de tourisme pour connaître les musées et expositions à visiter dans le secteur, et notamment sur les jours de visite : peut-être que certains jours sont gratuits. Pour en savoir plus, tu peux consulter l'article Visites guidées gratuites, c'est possible !

    Coup de frais sur les activités d'eau

    C'est le genre d'activités sur lequel tu peux te lâcher, même lorsqu'il fait chaud (voire même, surtout lorsqu'il fait chaud !) Plusieurs choix s'offrent à toi pour t'éclater sur l'or bleu :

    • Le Canoë : l'équipement se loue selon la durée de location ou le nombre de kilomètres à parcourir. Compte environ 16€ pour 2h de canoë.

    • La baignade : quoi de mieux pour se rafraîchir qu'une bonne baignade ? Gratuite si tu es en bord de mer, elle est parfois payante pour les lacs.

    • Voile, surf, plongée, ... : des activités auxquelles il faut penser mais qui restent, hélas, relativement coûteuses.

    Attention, pour toutes ces activités, à bien te protéger tout de même contre le soleil et la chaleur : porte une casquette, et n'oublie


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique