• la faim d'en le monde reste un fléau

    La faim dans le monde reste un fléau

    Ce mercredi 16 octobre était synonyme de Journée mondiale de l’alimentation. A cette occasion, nous avons décidé de revenir sur le dernier rapport de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Et autant le dire, bien qu’une diminution relativement significative a été enregistrée, ce sont encore quelques 842 millions de personnes qui souffrent de faim chronique à travers le monde.

    L’un des huit (ambitieux) Objectifs du Millénaire pour le Développement, qui était de réduire de 50 % la proportion mondiale de la population souffrant de la faim, ne sera malheureusement pas atteint.

    Un huitième de la population mondiale souffre en effet chroniquement de malnutrition, selon le rapport annuel de la FAO, publié début octobre. Par rapport à la période précédente, il y a donc 26 millions d’individus en moins qui sont victimes de sous-alimentation, ce qui représente une diminution de 3%. Et si, malheureusement sans surprise, la majeure partie des malnutris résident dans des pays en voie de développement, on note tout de même que près de 16 millions de personnes vivent dans des pays riches.

    Pour l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, ce sont la croissance économique, les améliorations des techniques de production agricoles, et l’augmentation des investissements dans le secteur de l’agriculture qui ont favorisé un accès plus aisé aux denrées et fait progresser les émoluments des populations. En plus de toutes ces évolutions, les transferts d’argent des différentes diasporas vers les pays d’origine ont également eu une influence non négligeable sur l’amélioration des conditions de vie des populations.

    Mais ces progrès ne concernent pas toutes les régions du monde de la même manière. Ainsi, l’Afrique noire n’avance pas aussi sensiblement que les autres continents, et près d’un quart de la population africaine est touchée par la sous-alimentation. Le Maghreb et l’Afrique du Nord d’une façon plus générale ont connu des belles progressions, tout comme l’Asie du Sud. L’Asie de l’Ouest, quant à elle, est en stagnation. Les vrais bonds en avant sont à mettre au crédit de l’Amérique centrale et du Sud, ainsi que l’Asie du sud-est et de l’est.

     

     
     
    AD
     
     
    VERTISEMENT

    La Journée mondiale de l’alimentation est aussi une occasion de solliciter une prise de conscience générale pour ceux d’entre nous qui vivent dans des pays industrialisés : halte au gaspillage alimentaire, alors que plus d’un tiers de la production alimentaire mondiale va à la poubelle chaque année, soit 1,3 milliard de tonnes !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :