• Petite et grande histoire de fleurs

     

    Tout au long de notre vie, les fleurs accompagnent les événements importants de notre existence qu'ils soient heureux ou non. Témoins de notre vie, les fleurs sont porteuses d'une histoire ancienne, de mystères, et surtout d'émotions.

    Petite et grande histoire de fleurs

    Les hommes trouvent une source inépuisable d'émerveillement et de joie dans la floraison printanière. Les premiers narrateurs grecs racontaient de nombreuses histoires au sujet des fleurs, essayant d'expliquer leur création et leur beauté. Il était tout naturel de les associer aux dieux, et d'attribuer la création d'une fleur particulièrement belle à l'intervention d'une divinité. Voici quelques-unes de ces histoires :

    L'anémone : Dans la mythologie grecque Adonis symbolise la mort et le renouveau de la nature. Il était aimé à la fois d'Aphrodite, déesse de l'amour et de Perséphone, reine des morts. Afin d'apaiser la rivalité entre les deux déesses, Zeus (Roi des Dieux) décida qu'Adonis passerait l'automne et l'hiver avec Perséphone et le printemps et l'été avec Aphrodite. Au cours d'une partie de chasse, Adonis fut tué par un sanglier. Les gouttes de son sang empourprèrent la terre, et des anémones en jaillirent. Chaque année les jeunes filles de Grèce pleuraient sa perte et chaque année elles se réjouissaient lorsque renaissait sa fleur: l'anémone pourprée.

    Fleur : Iris blanc

    Iris blanc

    L'iris : Le nom d'Iris est dans la mythologie grecque celui de la fille de l'Océanide Electre et du Titan Thaumas. Elle était la messagère des dieux. Lorsqu'elle partait en mission elle portait une écharpe aux sept couleurs de l'arc-en-ciel. Elle était plus particulièrement attachée à Héra, épouse et soeur de Zeus. Selon la légende, Iris embaumait de son parfum Héra lorsque cette dernière revenait des Enfers. Iris symbolisait le lien qui unit la terre au ciel. Pour l'anecdote, certains spécialistes estiment que l'iris aurait été la fleur choisie à la place du lys pour orner les armoiries royales de France, et notamment celles du blason du roi Louis XIV.

    La jacinthe : La jacinthe est une autre fleur que la mythologie grecque fait naître de la mort tragique d'un bel et jeune garçon. Jacinthe ou Hyacinthe était le plus cher compagon d'Apollon. Un jour, alors qu'ils jouaient ensemble aux palets, celui du Dieu du soleil dépassa le but qu'il visait. Hyacinthe essaya de le rattraper, mais le projectile l'atteignit au front. La blessure était si affreuse que Hyacinthe en mourut. Apollon pleura amèrement la mort de son tendre ami. Il fit alors naître du sang de Hyacinthe une magnifique fleur pour perpétuer à jamais le nom de Jacinthe.

    Fleur : Lys rose

    Lys rose

    Le lys : La mythologie grecque explique la blancheur du lys en faisant naître cette fleur du lait divin de la déesse Héra qui se serait répandu sur le sol. Fleur ramenée en Europe par les croisés, le lys est fortement lié à l'Histoire de France. C'est un motif ornemental que les rois de France utiliseront comme emblème royal jusqu'à la Révolution.

    Le Narcisse : Dans la mythologie grecque, Narcisse est un beau et jeune garçon. Un jour il repoussa les marques d'affection d'une jolie nymphe. Pour se venger, elle invoqua Némésis, déesse de la vengeance, qui punit Narcisse de sa prétention en le rendant amoureux de lui-même. Narcisse passait toutes ses journées à admirer le reflet de son visage dans une source. Plus il se regardait, plus il était amoureux de lui-même. Un jour, en essayant de saisir son image pour l'embrasser, Narcisse tomba dans les eaux. A l'endroit où mourut Narcisse, les dieux firent pousser de magnifiques fleurs jaunes.

    Fleur : Rose rouge

    Rose rouge

    La rose : Selon la mythologie grecque, la naissance de la rose est due à Chloris, déesse des fleurs. Du corps inanimé d'une nymphe, Chloris en fit sortir une rose. D'autres divinités sensibles à cette fleur lui attibuèrent de nombreuses qualités. Ainsi Aphrodite, déesse de l'amour, lui offrit la beauté. Dyonisos, le dieu des vignes et du vin, lui donna le nectar d'où elle tire son agréable parfum. Enfin Apollon, dieu de la beauté, de la musique et de la poésie l'élut reine des fleurs. Les roses rouges, quant à elles, sont le fruit d'une histoire d'amour dramatique entre Aphrodite et Adonis. Au cours d'une partie de chasse, Adonis fut blessé mortellement par un sanglier. En lui portant secours, Aphrodite se blessa aux ronces d'un rosier, et son sang colora de rouge les roses. On rapporte parmi les extravagances de Cléopâtre celle de recevoir ses amants, allongée sur un lit de pétales de roses d'une épaisseur d'une quarantaine de centimètres.

    La violette : 400 ans avt. J.-C., les Athéniens réalisaient des couronnes de violettes en l'honneur de Dyonisos. Dans la mythologie grecque, les violettes sont créées par Zeus dans un pré pour nourrir dignement sa maîtresse Io, transformée en génisse blanche pour échapper à la colère de sa femme Héra. Dans une histoire moins lointaine, on veut que Joséphine de Beauharnais offrit à Napoléon Bonaparte un bouquet de violettes lors de leur première rencontre au cours de l'année 1795. En souvenir, Napoléon lui offrait des violettes à chaque anniversaire de mariage. La violette devint par la suite le signe de ralliement des partisans de Napoléon.

    Fleur : Champ de tulipes

    Champ de tulipes

    La tulipe : Dans la mythologie grecque, Tulipe, fille du Dieu marin Protée était convoitée par Vertumne, le dieu de l'automne. Ce dieu aux attributs du jardinier avait peu de succès auprès de Tulipe qui restait insensible à ses avances. Vertumne avait le don de se transformer, il employa ce subterfuge pour se changer en chasseur et piéger Tulipe dans les bois. Diane, déesse de la chasse, la sauva en la métamorphosant en fleur qui se plante en automne et fleurit au printemps. Le célèbre roman d'Alexandre Dumas écrit en 1850 participa au mystère de la tulipe noire. L'histoire se déroule dans la Hollande du XVIIe siècle et raconte la passion de Cornélius van Baeerle pour les tulipes et ses efforts pour créer la tulipe noire. Il faut attendre 1986 pour obtenir la première tulipe noire.

    Symbolique des fleurs

    Les fleurs symbolisent dans le monde entier la jeunesse, la joie de vivre et la victoire (provisoire) de la vie sur la mort. Cependant selon les civilisations, les fleurs n'ont pas la même importance ni la même symbolique.

    Dans la symbolique chrétienne, les fleurs représentent ce qui est agréable à Dieu et la joie simple devant la nature, mais aussi le caractère éphémère de la beauté terrestre. Dans la Bible, de nombreuses fleurs apparaissent, chacune recouvrant une symbolique morale. La rose rouge représente la plaie du Christ et l'amour céleste; la rose blanche tout comme le lys désignent la Vierge, la perfection et la pureté. L'ancolie marque la présence du Saint-Esprit, l'iris désigne la douleur et l'oeillet incarne le Christ.

    Le taoïsme est depuis plus de 2000 ans la principale religion chinoise. La fleur la plus importante dans le monde asiatique est le lotus. Cette fleur s'ouvre au lever du soleil et se referme à son coucher, c'est pourquoi elle est comparée au dieu du Soleil. Dans la pratique du yoga, la maîtrise des énergies qui parcourent le corps est comparée à l'éclosion d'une fleur de lotus sur le sommet de la tête. Ce lotus suprême est appelé dans le taoisme « fleur d'or ». De même dans le bouddhisme, le lotus symbolise la connaissance qui conduit aux réincarnations. De manière générale, c'est une fleur associée aux immortels et donc à la pureté et à la vertu de l'homme.

    En Amérique du Sud, la fleur a également une symbolique forte, notamment dans la civilisation aztèque. La fleur se manifeste dans de nombreux aspects de cette société, tout d'abord dans le calendier aztèque, qui ne comprend que 20 jours, dont le dernier est appelé « fleur ». Il est dans ce cas symbole de tout ce qui est fait avec goût. La fleur est également un symbole divinatoire en étant les attributs de la Déesse de la fécondité et de la sexualité, et ceux du Dieu des plantes psychoactives sacrées appelé Prince des Fleurs ou gardien divin du « rêve fleuri ». Les fleurs à quatre pétales sont plus particulièrement appréciées car elles représentent le plus famillier hiéroglyphe aztèque, « la fleur solaire », symbole de la divinité, du centre du monde, du ciel, du temps et de l'espace.

    Le langage des fleurs

    De nos jours, les fleurs sont toujours aussi appréciées pour leur beauté et leur parfum. On utilise beaucoup moins le langage des fleurs aujourd'hui qu'au XIXe siècle, époque du romantisme par excellence.

    Le langage des fleurs était une pratique utilisée dans l'Empire ottoman, puis importée en Occident au XVIe siècle. Il faut attendre le XIXe siècle pour que ce romantique langage devienne très utilisé. C'est tout d'abord la bourgeoisie allemande, qui, durant la première moitié du XIXe siècle, exprimait certains messages délicats au travers de couronnes de fleurs. L'usage se diffuse dans toute l'Europe et dans la France de la Belle Epoque.

    Le langage des fleurs se codifie afin d'attribuer un sens caché à certaines fleurs, donnant la possibilité par leur intermédiaire de transmettre un message. En 1899, G.W.Gessmann édite un dictionnaire dédié au langage des fleurs afin de « rappeler cet usage ingénieux, en particulier à ces charmantes dames ». Ce langage était surtout utilisé dans les intrigues amoureuses. En voici quelques exemples:

    • la capucine : « Comme je vais souffrir lorsque l'espoir de te voir ne viendra plus emplir mon coeur de joie »,
    • l'oeillet rouge: « Tu ne pourras résister plus longtemps dès lors que tu comprendras à quel point je t'aime et te respecte »,
    • les pétales de rose rouge: « Oui ! »,
    • les pétales de rose blanche: « Non ! ».
    • le glaïeul était la marque discrète d'une promesse de rendez-vous: placé au centre d'un bouquet, il indiquait, par son nombre, l'heure du rendez-vous galant.

    Lorsque la dame courtisée recevait le bouquet de la main droite, cela signifiait qu'elle acceptait le message, si elle le recevait de la main gauche c'est qu'elle refusait le message.

    Le langage des fleurs comme tout langage suit des règles particulières liées étroitement à la symbolique des couleurs et des fleurs. Les fleurs, seules ou en bouquets, servent à exprimer des émotions et à porter un message. Mais attention, certains messages floraux peuvent être interprétés de manière très différente. Aussi est-il important que la personne qui offre des fleurs et celle qui les reçoit utilisent les mêmes codes.

    Le tableau ci-dessous propose une liste non exhaustive de fleur avec leur langage et leur signification symbolique.

    Nom de la fleur Langage Signification symbolique
    Amaryllis rose « Vous êtes trop coquette » Artifice
    Amaryllis rouge « Vous êtes trop courtisée »  
    Anémone bleue « Je vous suis attaché avec confiance » Fragilité
    Anémone rouge « J'ai foi en mon amour »  
    Anémone jaune « Ma constance sera récompensée »  
    Aster « Croyez en moi » Amour constant
    Azalée blanc « Heureux de vous avoir aimée » Joie de vivre et d'aimer
    Azalée rose « Heureux d'être aimé »  
    Bégonia « Je vous remercie et vous offre mon amitié » Cordialité et amitié
    Bruyère « Mon amour est profond » Force
    Camélia rouge « Je vous admire » Fierté
    Camélia rose « Je suis fier de votre amour »  
    Capucine « Vous ête incapable d'aimer » Indifférence
    Chèvrefeuille blanc « Liens amicaux » Lien qui unit les gens
    Chèvrefeuille rose « Liens amoureux »  
    Chrysanthème « Je pense à vous » Piété pour les disparus
    Coquelicot « Aimons-nous au plus tôt » Ardeur fragile
    Crocus « Je suis inquiet et plein de joie en même temps » Joie et allégresse juvénile
    Cyclamen rouge « Votre beauté me désespère » Beauté et jalousie
    Cyclamen blanc « Merci de votre tendresse »  
    Dalhia jaune « Mon coeur déborde de joie » Reconnaissance et nouveauté
    Dalhia rouge « Votre amour fait mon bonheur »  
    Dalhia blanc « Merci de votre tendresse »  
    Eglantine « Je vous aime » Amour
    Fuchsia « Mon amour est inébranlable » Amabilité et ardeur du coeur
    Genêt « Vous ne pouvez aimer deux  fois » Préférence
    Géranium « Mon coeur est fidèle » Sentiments d'amour
    Giroflée « Mon amour ne varie pas » Constance
    Glaïeul « Vous me laissez indifférent » Défi ou indifférence
    Glycine « J'aspire à votre amour » Tendresse
    Hibiscus « Vous réveillez en moi des sentiments agréables » Amour
    Hortensia « Vos caprices me peinent » Caprice ou froideur
    Immortelle « Ma douleur ne s'éteindra jamais » Douleur et regret
    Iris « Je vous aime tendrement, avec bonheur » Coeur tendre
    Jacinthe blanche « Je suis heureux de vous aimer » Délicatesse
    Jacinthe bleue « L'espoir que vous me donnez me ravit »  
    Jasmin « Je veux être tout pour vous » Amour voluptueux
    Laurier-rose « Je suis le plus heureux » Triomphe
    Lavande « Je vous aime respectueusement » Respect
    Lilas « Je suis fidèle en amitié » Amitié
    Lis « Mes sentiments sont purs » Pureté ou majesté
    Magnolia « Je suis fier de vous aimer » Force
    Marguerite « Vous êtes la plus belle » Grandeur et fidélité
    Mimosa « Quel réconfort d'être avec vous » Sécurité
    Muflier « Mais pour qui vous prenez-vous ? » Présomption
    Muguet « Seule votre beauté suffit à vous parer » Bonheur ou coquetterie
    Myosotis des marais « Ne m'oubliez pas » Souvenir
    Narcisse « Vous n'avez pas de coeur » Egoïsme
    Nénuphar « Vous ne savez pas aimer » Indifférence
    Oeillet « Je vous aime sincèrement » Amour sincère
    Orchidée blanche « J'ai pour vous un amour pur » Ferveur
    Orchidée panaché « Je suis capricieux dans mes amours »  
    Paquerette « Qu'il est agréable d'aimer et d'âtre aimé » Affection partagée
    Pensée « Tu es dans mes pensées » Souvenir
    Pervenche « Je ne rêve que de vous » Amitié sûre ou mélancolie
    Pivoine rouge « Mon amour veille sur vous » Confusion ou sincérité
    Pivoine blanche « Veillez sur vous »  
    Pivoine rose « Ne comptez que sur moi »  
    Primevère « Je n'ai jamais aimez que vous, mon premier amour » Jeunesse
    Rose blanche « Je soupire pour vous » Pureté et innocence
    Rose rouge « je vous aime passionnement » Amour passionnel
    Rose rose « Je vous promets de vous aimer toute la vie » Amour et beauté
    Rose jaune « Vous ête une infidèle » Jalousie ou infidélité
    Rose pompon « J'apprécie votre gentillesse » Gentillesse
    Tulipe jaune « Je désespère d'être aimé de vous » Amour désespéré
    Tulipe rouge « Je vous aime » Amour
    Violette « Vous occupez mes pensées » Modestie

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :